INFLATION, VOLATILITE, HAUSSE DES TAUX ? COMMENT SE PREMUNIR DANS CE CONTEXTE ?

Décryptage marchés
Paris, le 12 novembre 2021

Découvrez comment notre fonds obligataire 29 Haussmann Euro Rendement a su s’adapter à ce nouvel environnement

INTERVIEW – VALERY N’KAKE, CHIEF INVESTMENT OFFICER (CIO), DIRECTEUR GESTION TAUX ET GERANT DU FONDS 29H EURO RENDEMENT
 
Que s’est-il passé ces dernières semaines sur les marchés financiers ?

 

Les marchés financiers ont rebondi sur le mois d’Octobre, portés par des résultats d’entreprise globalement supérieurs aux attentes et par l’atténuation de certaines tensions (gestion rassurante de la faillite Evergrande en Chine, relèvement temporaire du plafond de la dette aux États-Unis).
Par ailleurs, le FMI anticipe dans les économies développées +5,9% de croissance en 2021 et +4,5% en 2022.

Sur les marchés des obligations d’Etats, les taux longs des principaux pays développés (Etats-Unis, France, Allemagne) sont repartis à la baisse entraînant une remontée des cours obligataires d’échéance longues. Cette baisse reflète les craintes du marché que les Banques Centrales augmentent leurs taux directeurs dès 2022 compte tenu des pressions inflationnistes, entraînant ainsi un tassement de la croissance.

 
Quelles sont les perspectives pour les taux à plus long terme ?

 

Nous restons vigilants sur l’évolution des taux souverains qui tendent à remonter. En effet, l’inflation en zone euro devrait s’établir à 4.1% en octobre, selon les premières estimations (Eurostat 29/10/2021), contre 3.4% en septembre. Malgré cette pression inflationniste, le resserrement des politiques monétaires des banques centrales devrait se faire progressivement sans altérer la croissance.

Le marché des dettes d’entreprises à haut rendement quant à lui reste attractif compte tenu du faible taux de défauts et de la reprise économique favorable au bilan des entreprises. Les projections de défauts à un niveau global d’ici la fin de l’année sont de 1.7%, historiquement bas et en-dessous du niveau pré-pandémique de 3.3% (source Moody’s).

Nous restons selectifs quand à nos choix d’allocations sectoriels afin de nous adapter au mieux à cet environnement, privilégiant ainsi les entreprises capables de répercuter la hausse des coûts sur leurs prix de vente. 

Toutefois, l'inflation devrait revenir d’ici fin 2022 à des niveaux plus confortables pour les Banques Centrales de la plupart des pays, ce qui conforte notre positionnement actuel.

 

Quelles sont les stratégies mises en place au sein du fonds 29 Haussmann Euro Rendement dans ce contexte ?

 

Par construction, le fonds 29 Haussmann Euro Rendement propose une gestion obligataire fondée sur un portefeuille cœur de produits de taux (2/3 du portefeuille) ainsi que des stratégies satellites diversifiées afin d’offrir des sources de rendement additionnelles.

De fait, face aux tensions exacerbées sur les marchés obligataires qui représentent le cœur de notre portefeuille, nous avons rapidement ajusté nos positions et introduit des sources de décorrélation afin de réduire notre sensibilité dans un contexte de hausse des taux :

- Nous avons réduit la duration du portefeuille de 3,2 à 2,2 années. Pour ce faire, les obligations de maturités courtes ont été privilégiées et nous avons augmenté les couvertures sur les dérivés de taux Allemands et français.

- Nous avons également passé en revue l’ensemble de nos positions en privilégiant les émetteurs bénéficiant d’un contexte de hausse de taux comme les valeurs financières (actuellement 27 % du portefeuille vs 23% à fin mars 2021) et en réduisant les secteurs plus sensibles dans ce contexte tel que l’immobilier. Nous sommes restés à l’écart des emprunts d’Etats (qui représentent actuellement moins de 4% du portefeuille).

- Nous avons renforcé notre poche de liquidités à 5% afin de pouvoir les réallouer dans un environnement plus favorable.  

- Nous avons introduit en portefeuille des obligations à taux variables.

- Nous avons par ailleurs décidé de conserver une position indexée sur l’inflation.

Dans un contexte de repli des marchés obligataires depuis le début de l’année (-0,47% pour l’indice de référence du fonds), notre poche obligataire est en hausse de 2% sur la même période.

L’allocation aux différentes poches de diversification est quant à elle restée stable depuis le début de l’année afin de bénéficier tout d’abord de l’environnement favorable aux actifs risqués ainsi que des atouts des actifs de décorrélation.

Le fonds affiche une performance depuis le début de l’année de 5,32 % au 29/10/2021.

 

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles ne doivent donc pas être l'élément central dans la décision d'investissement.